LE ROMARIN

Publié le 09/05/2014
Catégorie : Aliments

Le ROMARIN ( MI DI XIANG )

Rosmarinus officinalis


Parties utilisées : les feuilles, la tige.

 Le romarin est un petit arbuste des garrigues méditerranéennes que l'on utilise entier. Le romarin a une saveur piquante et parfumée assez prononcée. Il est très estimé dans le sud de la France et en Italie où on l'incorpore aux soupes, farces, sauces et marinades. Il aromatise les grillades de viande tels l'agneau, la volaille et le gibier rôtis ou en brochette. On le retrouve dans le mélange d'herbes célèbre nommé "herbes de Provence".

D'un point de vue thérapeutique, le romarin, par sa nature amère, chaude, piquante et aromatique (et asséchante) aide à lutter efficacement contre toutes les conséquences de ce que la médecine chinoise regroupe sous le terme d' HUMIDITE FROIDE (voir liste des symptômes plus bas). Ceci en fait une plante tout à fait remarquable et dont les vertus sont très nombreuses.

 

 

LE ROMARIN SELON LA TRADITION CHINOISE

 

Nature : tiède, aromatique

Saveur : Amer, piquant

Tropisme : Rate, Estomac, Reins, Foie


Propriétés énergétiques

  • Fortifie l'Estomac, facilite la digestion
  • Elimine l'Humidité froide
  • Asséchant
  • Apaise le mental
  • Active la circulation du Qi et du sang

 

Dans la section suivante, nous reprendrons les indications données par les hygiénistes occidentaux et nous essaierons de démonter le mécanisme de chaque pathologie selon la médecine chinoise afin d'expliquer pourquoi le romarin est tout indiqué pour chacune d'entre elles (en précisant les limites d'application).

 

Indications

Asthénie (faiblesse générale) :

Le romarin est un tonifiant des Reins (sa nature est réchauffant et il possède un tropisme vers les Reins). En réchauffant, en asséchant, il libérant de l'HUMIDITE FROID, il permet au Yang des Reins de mieux circuler (attention le romarin ne tonifie pas directement le Yang des Reins !) .

N.B : Le romarin est considéré comme un stimulant des cortico-surrénales.

 

Indigestion, flatulence, digestion difficiles,
douleurs gastriques :

Le romarin stimule, réchauffe La Rate et L'Estomac. Il aide donc le Feu digestif et assèche l'Humidité (le froid et l'Humidité étouffent le le feu digestif et ralantit le transit intestinal). Attention, le romarin est donc contre indiqué en cas de vide de Yin de l'Estomac. D'autre part il aide la vésicule biliaire dans ses fonctions, toujours en dégageant l'Humidité digestive.

N.B : Le romarin est considéré comme stomachique, carminatif….
Il est aussi considéré comme cholagogue et cholérétique…

 

Troubles des règles, dysménorrhées et leucorrhées :

Le romarin sera utile surtout en cas d'Humidité Froide qui entrave la libre circulation du qi et du sang et qui stagne dans le Foyer inférieur causant : règles rares, leucorrhée blanchâtres…

N.B : Le romarin est considéré comme emménagogue.

Céphalées, migraines :

Le romarin sera utile lors de céphalées de type " migraines digestives " par faiblesse du feu digestif (Le Yang de la Rate). Avec sensation de tête lourde, nausées, comme embrumée ou enserrée, également accompagnée de selles molles. Le romarin est également très Intéressant aussi en cas d'Humidité externe.

N.B : Le romarin est considéré comme céphalique..
Il favorise la circulation cérébrale.

Rhumatismes :

Le romarin est efficace contre le VENT HUMIDITE et contre le Froid qui entrave la libre circulation du Qi et du Sang dans les Jing Luo (luttant ainsi contre les douleurs). Il est donc indiqué dans les rhumatismes aggravés par le Froid et l'Humidité et/ou ceux avec douleurs (stase de sang)

N.B : Le romarin est considéré comme un antirhumatismal.

Hypotension artérielle :

En luttant contre l'Humidité, en soutenant la Rate, Les Reins, le Foie, il aide le Yang pur à monter…

NB : Le romarin est aussi considéré comme hypertenseur et tonique cardiaque.

Glaires froides, toux grasse :

Un " Froid - Humidité ' bloquant la Rate dans ses fonctions empêche à celle-ci de " nourrir " correctement le Poumon. Des glaires froides peuvent alors apparaître au niveau du Poumon, entraînant expectorations claires, blanches et/ou toux grasse. Le romarin peut donc aider également à lutter contre l'humidité ou les glaires froid du Poumon.

NB : Le romarin est considéré comme un antiseptique pulmonaire, béchique

Fermentations intestinales, diarrhées, gaz :

L'Humidité digestive, bloquée dans le réchauffeur inférieur (intestins), sera fort utile par son coté asséchant, d'autant plus s'il y a des selles molles, claires, lientériques, voire diarrhées claires ou malodorantes (dans la cas ou l'Humidité Froid se transforme en Humidité chaleur) …

NB : Le romarin est considéré comme un antidiarrhéique, antifermentescible, carminatif

Excès de poids, rétention, d'eau :

Dans ce cas, le romarin peut être utile surtout si associé à d'autres plantes " diurétiques ", sudorifiques comme : thym, gingembre frais, fenouil, cumin etc.. Il favorise l'élimination de l'Humidité, et fait transpirer.

NB : Le romarin est considéré comme un diurétique.

Impuissance :

L'humidité en excès peut empêcher l'énergie des Reins de se déployer. C'est ici une impuissance par obstruction plus que par vide de Reins

Hypercholestérolémie :

L'humidité froide peut être générée ou aggravée par une alimentation inadéquate selon les principes de la médecine chinoise à savoir des excès de : boissons froides et sucrées, glaces, produits laitiers, excès de céréales comme le blé, tout cela favorise l'excès de cholestérol et vient obstrue les artères et la libre circulation du qi et du sang. C'est une forme de cholestérol que l'on peut observer notamment chez les végétariens qui consomment trop des produits cités.

Affections du foie :
hépatisme, ictère, lithiase biliaire, cholécystite

L'Humidité et le Froid viennent entraver les fonctions digestives et s'accumuler aussi au niveau de foie. L'accumulation se transformant par stagnation en chaleur, peuvent alors apparaître les phénomènes de congestion et d'inflammation au niveau du foie et de la vésicule biliaire .

NB : Le romarin décongestionne les voies hépatiques.
Il est particulièrement indiqué dans l'hépatisme, l'insuffisance biliaire, les dyskinésies biliaires, les digestions lentes ...

 

Contre Indications

·         Insuffisance de liquides

·         Vide Yin

·         Signes de sécheresse

·         grossesse

 

 

Utilisation

En cuisine

C'est une plante aromatique très prisée dans la cuisine italienne. Elle est souvent associée avec le thym et le laurier. On en place une brindille dans les ragoûts, les rôtis de porc, d'agneau, les poissons gras, les barbecues… Il est remarquable dans les plats mijotés avec du vin, de l'huile d'olive et de l'ail. On ajoute aussi du romarin aux sauces tomates, aux légumes farcis, aux pizzas….

Utilisation thérapeutique :

  • En infusion une cuillère à café pour une tasse d'eau bouillante. Laisser infuser 10 minutes, une tasse après chaque repas.
  • Dans un litre de vin rouge faire macérer 200 g de feuilles fraîches ou 60 g de feuilles séchées pendant 15 jours en agitant, filtrer et sucrer, un petit verre avant les repas.
  • Une poignée pour un litre d'eau faire bouillir 10 minutes en compresses chaudes sur les rhumatismes.

Remarques :

attention, l'huile essentielle de romarin est encore plus asséchant que la plante à l'état naturel. Il est important de faire un bon bilan énergétique avant d'utiliser le romarin.

Le romarin était recommandé dans les temps médiévaux pour traiter la mélancolie et surtout la dépression.

 

SELON LA VISION OCCIDENTALE

Résumé des propriétés (selon le docteur Jean Valnet)

  • Stimulant général
  • Stomachique
  • Antiseptique
  • Carminatif
  • Antispasmodique
  • Antirhumatismal
  • Antinévralgique
  • Détoxiquant
  • Diurétique
  • tonique cardiaque
  • draineur spécifique hépatique et biliaire
  • Augmente la sécrétion de bile et facilite son écoulement

 


Copyright Ladietetiquedutao .Tous droits réservés